CONTE DE NOEL: Naissance du Foie Gras

Lobe

Lobe de foie gras entier de canard

Une naissance égyptienne

Au plus loin de la mémoire, nous retrouvons des éléments de réponse dans l’Egypte ancienne il y a plus de 4000 ans. C’est dans une tombe de la cinquième dynastie que l’on trouve une ornementation représentant un troupeau d’oies mais surtout des serviteurs préparant des boulettes dont les oies viennent se délecter avant d’aller boire.

Chez les Egyptiens l’oie est sacrée, elle est l’âme du Pharaon.

Elle est l’intermédiaire entre notre monde et le monde de la vie éternelle. Dès l’Antiquité, les Egyptiens connaissaient la chair savoureuse du foie des oies venues sur les bords du Nil et qui se gavaient avant les migrations.

L’influence des romains

Les siècles suivants n’ont pas oubliés cette tradition car nous en trouvons des traces tout au long des siècles chez les Grecs anciens, à l’époque de Rome et plus près de nous au IVe siècle en Aquitaine. Mais ce sont les Romains dès le premier siècle avant J.C., qui ont su révéler les qualités gustatives du foie des oies qu’ils nourrissaient de figues (figus = foie en latin).

La conservation française

Et c’est au début XIXe siècle qu’une géniale invention va transformer l’usage du foie gras : Nicolas APPERT, suite à un concours initié par Napoléon et ayant pour objectif la conservation des aliments de ses armées, découvre la méthode de stérilisation des aliments ou «appertisation ». Dès lors notre cher foie gras arrive universellement sur toutes les tables sous formes de boites et de verrines.

Please follow and like us:
Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Facebook
Facebook
Suivre par Email